Parmi toutes les petites choses que les étrangers trouvent agaçantes chez les vietnamiens, on se rend comptent que nombre d'entre elles n'ont pas lieu d'être une fois qu'on a compris leur fonctionnement, on s'y fait. J'ai parfois vu des étrangers en moto insulter des vietnamiens qui klaxonnaient un peu trop frénétiquement, alors que le klaxon n'est pas du tout vécu comme agressif ici, de même que le concept de nuisance sonore n'existe pas vraiment de jour. Je me suis retrouvé il y a quelques jours dans un café internet, et mon voisin jouait à un jeu en ligne avec le son des petits hauts-parleurs à fond qui grésillaient tant qu'ils pouvaient. Cela ne semblait gêner personne dans la pièce, alors que ce serait totalement inconcevable en France. Personne ne pourrait écouter plus de 20 secondes un son aussi insuportablement mauvais et fort, et se cela arrivait tout le monde ralerait instantanément. 

Tout cela, je peux le comprendre plus ou moins après un an et demie ici, les klaxons intempestifs m'agacent moins (sauf parfois quand quelqu'un kloxonne à tout va pendant plus d'une minute parce qu'il est en train de griller un feu rouge et de traverser perpendiculairement le flot des motos par exemple). Par contre il est une autre une curiosité locale, une différence culturelle qui me parait totalement indépassable. J'attends en moto ma compagne à la sortie de l'Idecaf où elle donne parfois des cours, et je ne suis pas le seul : c'est tout un attroupement qui se forme devant l'entrée. Eh bien un vietnamien préferera toujours garer sa moto en triple file en face de la porte plutôt que 15 mètres plus loin. On connaît tous ce comportement, les indélicats existent dans tous les pays du monde. Cependant chez nous cela relève effectivement du manque de savoir-vivre assez criant que de créer volontairement un embouteillage dans la rue pour n'avoir pas à marcher quelques mètres. Ici, pas de klaxon justement, personne ne s'énerve même s'il faut 10 minutes pour passer l'attroupement quand on empreinte la rue. Plus gênant encore : dans cette rue les voitures se garent toutes habituellement de l'autre côté de la rue, il n'y a pas la place pour en gager des deux côtés. Evidemment, il y a toujours un vietnamien pour attendre son gamin dans son gros 4x4  au plus près de la porte, créant ainsi un bouchon dans la rue. J'ai donc assisté à une scène invraissemblable qui a montre en main duré 10 minutes, où un bus et une voiture ne pouvaien tdu coup plus se croiser à cet endroit, et ne pouvaient évidemment plus reculer puisque les motos se pressaient pour essayer de se faufiler dans les interstices. Le 4x4 avec son chauffeur assis au volant n'a pas bougé d'un poil durant ces 10 minutes, et personne ne lui en a tenu rigueur, pas une invective, pas un regard de travers. ça, je ne peux pas comprendre, je crois qu'il faut être né vietnamien.