C'est un 3 étoiles dans le Guide Vert, autant dire un incontournable... que j'avais jusque là contourné. Oubli réparé aujourd'hui ! Nous y avons passé 2 heures cette après-midi. 

Première remarque : ce n'est pas vraiment un musée sur la guerre, mais plutôt un musée sur les crimes de guerre commis par les américains. Ils sont aussi nombreux que choquants et scandaleux. Au rez-de-chaussee, ce sont tous les documents qui montrent la denonciation par de nombreux pays du monde de l'aggression americaine, y compris les manifs aux Etats-Unis. Puis les salles, montrant principalement des photos, quelques documents reproduits et des armes, se partagent entre les consequences de l'agent orange, des mines, les massacres, etc. De fait, cette guerre a plus ressemble a un gigantesque massacre a sens unique par les bombes, le napalm, le phospore, le poison rependu massivement qu'a une guerre. Certes, les 58 000 soldats americains morts au combat ne seraient pas d'accord, mais les 3 ou 4 millions de victimes vietnamiennes (une grosse majorite de civils) soutiendraient plus surrement cette idee.

Il n'est pas tres surprenant qu'un pays tel que le Vietnam ne soit pas tres porte sur l'exigence scientifique en histoire. Aucun pouvoir dans aucun pays ne l'est en verite, mais les pouvoirs autoritaires, notamment ceux qui ont un passe communiste, le sont moins encore. Certains pays d'Europe ont fait un enorme travail, a commencer par l'Allemagne bien sur, pour digerer le passe reel du pays plutot que de continuer a creer des mythes nationaux ou a rendre tabou des evenements. Mais c'est une infime minorite de pays ! Nous nous trouvons probablement entre-deux, ayant finalement accepte la complexite resistance/collaboration, notre passe esclavagiste puis colonialiste, conservant tout de meme de nombreuses zones d'ombres et une education scolaire qui peine a se defaire des mythes nationaux.

Pour en revenir a l'Asie, entretenir les mensonges de l'histoire officielle est une pratique plus que courante, le nationalisme etant extremement exacerbe notamment au Japon et en Chine. La position negationniste sur le massacre de Nankin par exemple tend a devenir l'attitude officielle de la majorite conservatrice au Japon. Ici au Vietnam donc, un musee n'a pas du tout pour vocation de defendre les faits historiques, mais un discours politique sur l'histoire. Donc exit la complexite de la guerre qui est au depart une guerre civile, les dates, les faits, les crimes des vietnamiens communistes enversceux du Sud (80 000 morts parmi les vietnamiens du Sud sur la seule annee 1974, soit apres le depart des troupes americaines, plus que toute autre annee de guerre). Presque uniquement des photos de vicitme.

Ca me rappelle la visite surrealiste du musee de l'histoire du Texas a Austin. En vitrine, une canette de Dr Pepper, un stetson et des santiags, un colt... Et pas un mot, pas une photo, pas une allusion a la guerre de secession, oubli total.

Je profite de ce nouvel episode histoire pour revenir sur un phenomene dont j'ai parle il y a quelques temps : un Nord du pays plus "intellectel" que le Sud. Je n'avais sur le moment pas vraiment explique cette reputation. L'explication est pourtant simple : tous les intellectuels du Sud ont emigre au depart des americains, connaissant le sort qui les attendait avec l'arrivee des communistes, et ceux qui sont restes se sont dans le meilleur des cas vu priver de travail.