Hier soir nous sommes alle voir un spectacle de danse a l'opera par une troupe vietnamienne. Superbe spectacle, de tres belles trouvailles, une qualite technique de haut niveau, drole et assez fascinant. La premiere fois que je suis impressionne par une production culturelle contemporaine vietnamienne, ca se fete ! Sauf que ce sont des choregraphes europeens, et qu'il n'y avait quasiment que des etrangers dans la salle...

Bon, ne boudons pas notre plaisir, il vient d'etre prouve qu'il pouvait se passer des choses vraiment sympa culturellement par ici ! Mais cela pose plusieurs questions. Suis-je reellement capable de n'apprecier que des productions formatees pour les etrangers ? Pourquoi si peu de vietnamiens s'interesse a ce type de production culturelle ? Faut-il accepter cette frontiere infranchissable, et accepter que chacun produise et consomme de son cote en matiere culturelle, en dehors du "fast food" ingurgitable par le monde entier des blockbusters et de la pop music ?

Je reste sur la position que j'ai deja exprimee ici, je ne crois pas a la relativite totale des gouts personnels, je crois a l'existence du beau. Il existe des beaux films Coreens, Indiens, de la bonne musique Sud-americaine ou Africaine, de l'art de premier plan Russe ou oceanien... Pour le Vietnam, il y a encore un peu de boulot, il faut surtout esperer que sa specificite culturelle si forte survivra a cette phase d'ingurgitation de la modernite occidentale pour produire en fin une culture moderne originale.

Pour l'instant le Vietnam se goinffre au buffet de la culture commerciale mondialisee et des produits de grande consommation apres avoir ete eloigne si longtemps du festin en crevant la dalle. Comment exiger que les fins gourmets se fassent entendre aussi rapidement ? Patience !