Ce matin au petit dej, je me fais un Bo Kho. C'est du boeuf en sauce, un peu comme un boeuf bourguignon mais avec un gout un peu different, parfume par des herbes fraiches rajoutees au dernier moment.

On me le sert a emporter dans un bol en polystyrene, dans un sachet avec une cuillere en plastique, des baguettes, une miche de pain, un bout de citron et un melange sele et poivre. Comme dans tous les plats vietnamiens, la viande est comptee : elle est la pour donner le gout, mais la vraie consistence du plat tient dans le pain trempe dans la sauce. Il y a d'ailleurs quelque chose de rejouissant dans le geste de rompre une petite miche de pain frais et de la tremper dans une sauce a la viande mijotee des heures, d'antique. La sauce chaude, epaisse et legerement huileuse donne l'impression d'etre une substance nutritive elementaire qui tapisse tout l'interieur du corps, laissant son gout longtemps dans la bouche.

Mais le temps d'ecrire ca et j'ai deja fini le bol, il est temps d'enever mes chaussures et de me mettre au boulot avec un the.