Ca y est, on demenage !

Notre nouvelle maison se trouve dans le quartier Binh Thanh, au Nord du centre ville, juste apres un petit canal qui delimite au Nord le District 1.

Voici un plan pour mieux comprendre les lieux que nous frequentons a Ho Chi Minh et nos trajets :

plan Ho Chi Minh famille

Comme vous pouvez le constater, Marion a oeuvre sournoisement pour se rapprocher de son boulot en m'eloignant du mien. Avec l'echelle en bas a droite, vous pouvez constater qu'il nous fallait environ 10 minutes pour atteindre le quartier routard, et un quart d'heure pour le centre-ville. A present ca va etre grosso-modo l'inverse, donc pas de changement majeur. Il faut environ 20 minutes pour faire le trajet entre les 2 maisons en dehors des heures de pointe. Marion sera a environ 20 minutes de son boulot et moi a une demie-heure. Mais comme un chauffeur passe me prendre en voiture, ca devrait quand meme etre supportable !!

Entre parenthese puisque je parle du chauffeur, je dois signaler aussi que nous avons une personne pour le menage et nous en aurons une aussi dans la nouvelle maison. Je suis assez partage sur ce point. Evidemment, c'est super de pouvoir se payer ce genre de services pour vraiment pas grand chose, c'est totalement inaccessible en France pour des salaries comme nous. D'un autre cote, pourquoi le simple fait d'etre blanc dans un pays du Sud-Est asiatique permet-il d'etre riche du moment qu'on a trouve un boulot ? En verite cette difference est totalement exorbitante quand on y reflechit. Bien sur, je ne vois pas de raisons particulieres en venant de France de vouloir vivre comme un vietnamien moyen, c'est a dire avec 200$ par mois, a 10 ou 12 dans une maison ou pour l'instant nous sommes 4, et sans acces possible a tout les produits d'importation ou aux loisirs de "luxe" genre cinema ou bars. Cela dit la presence etrangere ici va bien au dela de la conservation d'un niveau de vie acquis dans le pays d'origine. Disons que le pouvoir d'achat sur les produits d'importation et lieux de loisir et de gastronomie occidentaux sera a peu pres equivalent, voir legerement moindre, mais pour tout le reste... Comment justifier en venant travailler au Vietnam de revendiquer des salaires ocidentaux ? Je ne crois pas a la simple loi du marche, qui suffit a justifier tellement de choses. De la meme maniere que je ne crois pas que le fait qu'un cadre technicien soit souvent moins bien paye qu'un cadre en marketing, com ou autre, ou encore que le sesame "ingenieur" garantisse un certain niveau de salaire releve du mechanisme de l'offre et de la demande. Il s'agit plutot de "tradition", de la facon dont les employeurs hierarchisent symboliquement les postes pas uniquement en fonction de leur difficulte a trouver une personne ou de l'importance de l'employe dans l'entreprise. Bref, l'ecart de revenus au Vietnam entre locaux et etrangers ne releve pas uniquement de la necessite d'attirer des cadres internationaux pas des salaires importants. Une dimension symbolique et coutumiere entre egalement en compte : les salaires vietnamiens sont traditionnellement de tel niveau, et les salaires d'expat de tel autre, c'est comme ca. D'ou l'etrange construction dans toutes ces grandes villes du Sud-Est asiatique de mondes paralleles, avec des modes de vies totalement exclusifs les uns des autres, dont les seuls point de rencontre sont que les pauvres servent les riches (menage, chauffeur, massages, prostituees, etc.).

Je fais partie des gens assez mal paye pour des expats, c'est a dire "seulement" 4 fois ce que gagnent mes collegues vietnamiens en gros (je suis cadre et ils sont employes, certes, mais ca fait deja une bonne difference). C'est un ratio tres faible compare a la moyenne de ce qui se pratique ailleurs (Marion va gagner plu que moi en temps que professeur des ecoles). Et finalement, je ne m'en porte pas trop mal, je trouve que c'est un salaire tout a fait "normal". Tout me coute plus cher qu'a un vietnamien, et j'ai souvent besoin de consommer aussi des produits d'importation tres chers. En meme temps, c'est un salaire auquel peuvent pretendre pas mal de cadres supps vietnamiens aujourd'hui, donc "normal". Et deja il me permet d'avoir une femme de menage 3 fois par semaine pour 50$ par mois... Quel monde etrange.

Pendant que je me pose ces questions, l'obsession des investisseurs ici est de conserver les salaires au plus bas, puisque le Vietnam est tres loin de decoller comme la Chine et que c'est l'un des rares avantages comparatifs du pays. Mon patron est desole de savoir combien je donne a la femme de menage ou quand je laisse un trop gros pourboire au gardine de parking : ces gestes inconsideres font dangereusement monter les tarifs.

 

A part ca nous sommes alle mange hier soir dans un bon resto vietnamien, qui pour l'instant est l'un des plus beaux et surprenants que j'ai vu a HCM : le Cuc Gach Quan, dans le quartier Tan Dinh. Ce sont deux grosses maisons de part et d'autre de la rue Dang Tat, avec un enchevetrement de pieces, d'escaliers, de mobilier bigarre, de petits etangs, de plantes vertes et autres curiosites. La cuisine y est excellente, on trouve tous les standards de la gastronomie vietnamienne en version fraiche et bien preparee. Le porc mijote dans le plat en terre cuite et la soupe de crabe notamment. Le tout pour environ 15 $ par personne tout compris si vraiment vous vous goinffrez comme nous.