Je n'ai pas encore rencontré de couple "d'occidentaux" installés ici. Uniquement des hommes mariés à des vietnamiennes. Il y en a certainement, qui ne fréquentent pas les mêmes endroits que moi ! J'ai rencontré aussi quelques françaises travaillant ici, mais je ne sait pas si elles ont ramené leur homme ici. 

Les hommes vietnamiens ont extrêmement mauvaise réputation ici du point de vue de la relation de couple, même de l'avis des vietnamienne. Surtout parce que fréquenter des prostituées après le mariage est normal ici, très très majoritaire apparemment. Ce n'est absolument pas un tabou pour tous les étrangers qui ont vécu un peu de temps ici. Des gens me racontaient qu'il n'est pas rare que les nanas dans les bars du centre avec qui tu peux repartir remballent des touristes un peu trop entreprenants. Ce sont elles qui choisissent, même si les rapports sont tarifés, et il faut donc les séduire. Un gars qui connait vraiment bien le vietnam me disait que même si on entretien l'image de l'européen pédophile qui vient en Asie pour ça, c'est une situation très minoritaire par rapport à la pédophilie des potentats locaux protégés. Les occidentaux sont aujourd'hui assez surveillés et traqués de ce point de vue heureusement, très repérables et ceux qui sont pris sont réellement punis par la loi. Le véritable problème vient massivement des gens riches d'ici qui ont les protections nécessaires. Et la prositution à destination de la population locale, d'une manière générale, est extrêmement différente. C'est une industrie très développée, et je ne pense pas trop m'avancer en disant que les filles concernées ne rêvent que d'une chose, c'est de devnir taxi girl pour étranger. Une taxi girl reste une prostituée, mais plutôt dans la tradition des "courtisanes" qui séduisent des hommes mais finissent par se marier avec l'un d'entre eux assez vite. 

Du coup les étrangers d'ici n'ont généralement aucun problème avec le fait qu'il y ait des taxi girls dans tous les bars du centre, et considèrent que cela n'a rien à voir avec la prostitution telle qu'on la connaît chez nous. Cela dit, ils ont un rapport assez particulier avec les vietnamiennes, et une bonne partie d'entre eux sont ici entre autres parce qu'ici "les nanas ne courent pas vite".