Après ce week end de villégiature à Sihanoukville, on est reparti pour Pnhom Penh. Ce soir là, j'ai enfin vu où habitait mon pote Bunnet, et j'ai dormi chez lui. C'st environ à 8km du centre ville, dans une zone un peu bizarre pour nous mais plutôt sympatique. La première rue goudronnée est à 5 ou 10 minutes à pied de chez lui, son appartement se trouve dans une allée entre deux immeubles bas un peu isolés, avec le même genre de constructions autours saupoudrées de manière anarchiques, avec des grands champs un peu marécageux de nénuphars et fleurs de lotus, quelques dépotoirs. 

2013-03-11 10

2013-03-11 10

2013-03-11 10

Sa petite ruelle formée par les immeubles est assez sympa, ça fait un peu communauté. Malheureusement ça ne se passe pas très bien avec la propriétaire apparemment. C'est marrant, j'ai l'impression qu'au Cambodge comme au Vietnam, ce sont les femmes qui tiennent les affaires assez souvent (pas les grosses entrprises, mais les petites activités). Phénomène renforcé dans le milieu des expatriés par le fait que la plupart du temps, les affaires créées par le exptriés au Vietnam sont au nom de leur femme vietnamienne, puisque c'est très compliqué en tant qu'étranger. Nombre d'entre eux se font évidemment bananer en beauté après quelques années d'amour fou et non réciproque. Les femmes des expats sont d'ailleurs un sujet inépuisable dans leurs bars, généralement en termes de magouilles, tromperies, pertes considérables d'argent au jeu... Un milleu assez particulier. 

Mais pour en revenir à Bunnet, son appart est plutôt grand, mais pas du tout aménagé. Evidemment les meubles coûtent cher, mais en plus de ça c'est franchement mal arrangé... Pas vraiment le petit nid douillet. 

2013-03-10 19

2013-03-10 19

Là l'eau coule à fond du robinet, et le pommeau de douche ne marche pas. Il vaut mieux s'y prendre un peu à l'avance pour remplir un peu la bassine et pouvoir se laver avec la petite cassorole. Le débit de l'eau est très variable, de temps en temps ça s'arrête. En ce moment, il y a des coupures d'électricité tous les jours, voire des jours entiers sans électricité. ça veut dire surtout dormir sans ventilateur... Ce n'est pas partout dans Phnom Penh, mais en ce moment dans son quartier ça marche vraiment mal. 

Un petit arbre porte-bonheur devant chez la voisine, ou plutôt porte-argent (mais par ici c'est pareil) :

2013-03-11 10

En parlant d'argent, j'ai rencontré un billet de 2$ sur le chemin du retour. Je ne savais même pas que ça existait !

2013-03-12 17