Samedi, on est allé se ballader un peu dans la ville. Je retrouve les vendeuses de crevettes et calamars grillés, un sceau avec les braises et un sceau avec de la glace et la bouffe, qui sillonnent la plage avec leur chargement. On s'est arrêté dans l'un des restos du bord de mer, ce n'était pas ce qu'on a fait de mieux durant ce week end. Rien que pour commander, il y a eu un quart d'heure de négociations en khmer pour des raisons mystérieuses, et ensuite on a attendu presque une heure pour des trucs tous simples. Mais surtout je crois que personne n'a échappé aux retombées digestives des crevettes pas fraiches. 

2013-03-09 14

2013-03-09 14

2013-03-09 14

Ensuite, on a voulu visiter le parc naturel tout proche de la ville, mais malheureusement un peu trop tard. Il faut y aller le matin, donc c'était pas pour nous. Le tour en bateau dans la mangrove devait valoir le coup... 

2013-03-09 16

2013-03-09 16

Mais ce détour m'aura quand même permis de voir les chiottes les plus exotiques de ma vie, ce qui n'est pas négligeable. On n'aura pas tout perdu. 

2013-03-09 16

Mais c'est surtout sur le chemin du retour qu'on s'est rattrapé. On s'est dit qu'on pourrait quand même avancer un peu en voiture sur la route dans le parc puisqu'elle menait à la mer, et on a pas été déçus ! On s'est retouvé sur une immense plage donnant sur une baie magnifique avec des iles en face, absolument seuls. 

2013-03-09 17

2013-03-09 17

2013-03-09 17

2013-03-09 17

Il y avait des sortes de squelettes de cabanes le long de la plage, avec les palmiers qui ont poussé au travers. Cela dit vu la taille des palmiers, les cabanes devaient être très anciennes alors qu'elles n'en avaient pas l'air. Les construction pas finies ou inutiles sont un peu la spécialité du Cambodge. On voit des tas d'immenses terrains vagues entournés d'un mur haut avec absolument rien dedans. On voit aussi pas mal d'immeubles pas finis, par dessus une rivière un embryon de pont sans route pour y aller... Il faut croire que le cambodgien est de nature indécise. 

Après avoir vu cet endroit magnifique et préservé, évidemment on est allé plus loin sur la route, et on est tombé sur une autre plage, avec cette fois quelques constructions en bois, des hamacs, tout ce qu'il faut pour boire un coup en regardant le coucher de soleil. Mais il y avait encore mieux à faire : 

2013-03-09 17

2013-03-09 18

2013-03-09 18

Aller sur l'ile en face pour boire un coup ! Pas de photo de l'ile, il faisait nuit quand on est arrivé. En fait on s'est retrouvé dans une sorte d'hôtel, c'est à dire une cabane qui fait office de resto - réception, et quelques huttes quasiment sur la plage à 8$ la nuit. On s'est un peu demandé comment on allait rentrer en bateau dans la nuit, mais le batelier, du haut de ses 12 ans, nous a simplement répondu qu'il n'y avait pas trop de circulation à cette heure là. Certes... Et puis ça s'est bien passé, le tacot n'est pas tombé en panne et on a visé la bonne lumière sur la côte. 

Gros message aujourd'hui ! Suite et fin dans le prochain.