J'ai pris du retard sur le blog ! J'ai plein de truc à dire et de photos à montrer ! Et là je suis crevé, je lutte devant mon ordinateur...

Bon, je vais essayer de prendre les choses dans l'ordre. Avant de partir à Pnom Penh, je suis allé dans un supermarché de HCM, pour oir comment c'est. C'est très rigolo de voir que c'est exactement comme chez nous, mais avec des produits complètement différents. Les rayons pâtes, produits frais ou boissons sont méconnaissables du coup. Même après 15 jours, je serais bien incapable de reconnaître plsu de 20% de tous le bazar qui est vendu là dedans. La devanture aussi a été faire par le groupe casino au goût vietnamien. 

2013-03-06 17

2013-03-06 17

2013-03-06 17

2013-03-06 17

 

Après cette parenthèse, je peux rentrer dans le vif du sujet : le week end au Cambodge. J'ai envie de passer tout de suite à le journée d'aujourd'hui, où on a vu des sites extraordinaires, mais ça sera pour demain ou lundi. Je vais essayer de prendre les choses dans l'ordre. 

Le voyage : 7 heures de car pour faire 250 km. Pas d'accident ni d'embouteillage, c'est le temps normal. 1 heure pour sortir d'HCM, une moyenne de 50 Km/h, une petite heure à la douane, 20 minutes pour traverser un fleuve en barge, et l'entrée dans Phnom Penh. Le compte est bon. Le paysage n'est pas le même de part et d'autre de la frontière : en arrivant au Cambodge, j'ai tout de suite reconnu les rizières découpée en carrés avec les hauts palmiers clairsemés. Et plein de choses que je n'avait pas retrouvé au Vientnam : les enfants qui mendient ou vendent des plateaux d'insectes grillés, les dizaines de camions style bétaillères pleins de femmes entassées debout pendant des heures qui rentrent de l'usine, tout ça. 

2013-03-07 17

2013-03-07 17

J'ai aussi retrouvé l'équivalent de nos restos routiers, des sortes de grandes cantines plus ou moins propres avec des grandes gamelles de bouffe (une de riz et deux de viande en sauce généralement). J'ai mangé une viande absolument non identifiée, un peu genre boeuf mais pas du boeuf. Il y a aussi tous les vendeurs de trucs imrobables, qui vont de l'araignée frite à la grenouille grillée entière, en passant par des brochettes d'oeufs et autres victuailles à l'aspect étrange. 

2013-03-08 12

Mais là il faut vraiment que je dorme. Demain, plein de guests stars dans mon blog : Bunnet, Bunthai, Sopya, et bien sûr Napoléon.